L’addiction au poker : un vrai problème

Comme pour les addictions à l’alcool, la cigarette ou l’héroïne, l’addiction au jeu et particulièrement au poker provoque les mêmes problèmes comportementaux.

L’addiction au poker, c’est quoi ?

On parle d’addiction au poker ou au jeu en général lorsque le jeu domine la vie du joueur qui va donc petit à petit délaisser ses obligations professionnelles mais aussi familiales et financières. L’addiction engendre donc des troubles et se caractérise par un besoin constant et croissant pour le joueur de pratiquer des jeux de poker malgré les effets négatifs que cette pratique engendre.

Des joueurs plus sensibles que d’autres

Tous les joueurs de poker ne sont pas égaux face à l’addiction. Certains ont un terrain qui peut privilégier davantage ce type de problème. En règle général, l’addiction apparait chez les sujets qui ont un trouble conséquent de l’amour propre, des troubles relationnels et ou un manque de régulation de leur excitation. La plupart des joueurs qui souffrent d’addiction sont des hommes célibataires qui vivent à Paris et qui ont une trentaine d’années. L’addiction débute généralement à l’adolescence à part lorsqu’il s’agit de femmes, une population qui voit apparaître les troubles de l’addiction plutôt au milieu de la vie. Souvent, les joueurs chez qui on décèle cette pathologie sont déjà endettés, ont déjà commis plusieurs délits (vol) et présentent souvent des penchants suicidaires. Un grand nombre souffrent aussi d’autre addiction (alcool…).

Les conséquences de l’addiction au jeu

L’addiction a des effets sur tous les aspects de la vie des joueurs accros. Sur leur situation financière tout d’abord qui est souvent amenée à un surendettement. Les joueurs accros tendent aussi à s’isoler socialement et ce de plus en plus, notamment à cause d’un sentiment croissant de honte et de culpabilité. Le joueur va aussi passer de plus en plus de temps à jouer et à penser au poker très souvent même lorsqu’il est au travail ou avec ses proches. Des activités criminelles peuvent aussi être entreprises en vue de pouvoir obtenir de l’argent pour assouvir le besoin de jouer. Les joueurs sont aussi souvent en état d’anxiété important et peuvent dans les cas les plus extrêmes faire des tentatives de suicides. Heureusement il existe des solutions qui aident des milliers de joueurs à reprendre leur vie en main

Conseils pour débuter au poker : le cas des tournois

Si vous débuter au poker, nous vous conseillons de commencer par vous entraîner avec les tournois de poker sur internet auxquels vous pourrez participer sur pas mal de plateformes web comme le casino Majestic Slots ou sur Laromere Casino. Vous pourrez grâce aux tournois apprendre petit à petit le poker sans non plus risquer de trop grosses sommes d’argent. Nous vous donnons quelques conseils pour mettre à profit votre apprentissage du poker.

Avoir toujours suffisamment de jetons

Contrairement aux cash games, les tournois nécessitent toujours que vous ayez des jetons sans quoi vous serez expulsé de la partie. Vous devez donc toujours savoir où vous en êtes au niveau de vos jetons et connaître le nombre exact qu’il vous reste. En fonction du nombre et de la valeur de vos jetons vous pourrez donc adapter votre façon de jouer.

Etre patient…

Etre patient est essentiel au poker et surtout lors des tournois. Il faut savoir attendre pour faire les bons coups et non pas se précipiter à cause de l’envie de gagner. Vous devez commencer par jouer le plus serré possible et ensuite, petit à petit, vous pourrez commencer à élargir un peu votre jeu à mesure qu’avance le tournoi. Ne miser pas souvent et pas gros, surtout au début, à moins d’avoir une véritable grosse main.

Attention au moment crucial qu’est la bulle

La bulle est le moment dans un tournoi de poker où il ne reste plus que quelques jours qui vont être les derniers à s’affronter pour remporter la première place, voire les quelques premières places rémunérées. Cette période est délicate car elle est stimulante pour les joueurs qui sont prêts du but mais ils peuvent ainsi facilement se laisser avoir et tout perdre bêtement. Cette étape doit donc être abordée avec beaucoup de prudence, et surtout si vous avez un tout petit tapis. N’hésitez pas à vous coucher systématiquement à moins d’avoir un sacrée belle main.

Le moment tant attendu du heads-up

Le heads-up est ce moment durant le tournoi où vous vous retrouvez qu’avec un seul joueur. Vous n’êtes donc plus que deux à vous affronter. Il est ici temps de changer de stratégie et il est vraiment impératif de mettre la pression à votre dernier adversaire. Vous pourrez ici jouer plus large car vous aurez plus de chances de remporter la partie avec une main moyenne que si vous jouiez contre de nombreux joueurs.